• IRM

    |<< - H - // - I - // SOMMAIRE // - J - >>|



    |<< Page précédente // Suite / Pages suivantes >>|

    Le mot, l'expression, la référence que vous recherchez ne figure pas sur cette page !!! dites-le nous en commentaire libre en bas de page (Démarche rapide et utile pour tous)





    IRM (Imagerie cérébrale)

    Imageur par Résonance Magnétique

    Dans le cadre de l'étude anatomique du cerveau, l'IRM donne des images plus précises que le scanner, on y voit bien les différentes structures cérébrales, on y distingue la substance grise et la substance blanche, on peut aussi y voir précisément les vaisseaux . L'IRM est devenue un examen de choix pour rechercher une lésion cérébrale ancienne ou récente à l'origine de l'épilepsie car sa sensibilité (pour la détection d'une anomalie en épilepsie) peut atteindre les 90 % et sa résolution spatiale sont plus grandes que celles d'un scanner . On peut également suivre l'évolution d'une lésion en refaisant l'IRM régulièrement à quelques mois ou années d'intervalle . Un autre avantage de cette modalité est que la génération des images est basée sur un principe totalement inoffensif pour l'organisme contrairement au scanner qui utilise les rayons X . Il y a toutefois des contre-indications formelles à ce type d'examen . En effet, il ne doit jamais être pratiquée sur un patient possédant un stimulateur cardiaque, ayant une prothèse dans l'oreille moyenne ou le moindre corps étranger ferromagnétique à l'intérieur du crâne . L'IRM peut nécessiter l'utilisation d'un produit de contraste (sel de gadolinium) injecté dans le sang, il est aussi nécessaire de prendre des précautions particulières en cas de terrain allergique . La seule difficulté de l'IRM est son interprétation car il n'existe pas d'IRM vraiment normale car elle est toujours agrémentée d'artefacts plus ou moins nombreux . Ceux-ci doivent donc tous être parfaitement connus du médecin qui analyse l'image et peuvent être source d'erreurs d'interprétation

    Voir : "Artefact" ; "Corps étranger ferromagnétique à l'intérieur du crâne" ; "Différentes structures cérébrales" ; "Étude anatomique du cerveau" ; "IRM (...)" ; "Lésion cérébrale" ; "Résolution spatiale" ; "Produit de contraste" ; "Rayons X" ; "Scanner" ; "Sel de gadolinium" ; "Sensibilité" ; "Substance blanche" ; "Substance grise"
    Voir aussi : "EEG" ; "Électrophysiologie"; "Imagerie cérébrale" ; "MEG" ; "Microscopie à fluorescence"; "Rayon X (Le Blogglosmos)" ; "Scanographie" ; "TEP"
    Sources : CNRS ; Wikipédia


    IRM (Épileptologie)

    Examen de choix pour rechercher une lésion cérébrale ancienne ou récente à l'origine de l'épilepsie car sa sensibilité (pour la détection d'une anomalie en épilepsie) peut atteindre les 90 % et sa résolution spatiale sont plus grandes que celles d'un scanner . On peut également suivre l'évolution d'une lésion en refaisant l'IRM régulièrement à quelques mois ou années d'intervalle . Un autre avantage de cette modalité est que la génération des images est basée sur un principe totalement inoffensif pour l'organisme contrairement au scanner qui utilise les rayons X

    Voir : "Épileptologie" ; "Scanner"
    Sources : Wikipédia





    Haut de page | (Suite) | Pages suivantes >>|

    Vous n'avez pas trouvé votre mot, expression, référence ou rencontré une information incomplète ou erronée ??? dites-le nous, ci-dessous, en commentaire libre (Démarche rapide et utile pour tous)








    .


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique